S. f. (Lessiverie, Salpêtrière) petite canule de bois que l'on met au-bas d'un cuvier à lessive, pour donner passage à l'eau que l'on jette de temps en temps sur les cendres qui sont enfermées dans le charrier.

Dans les atteliers où se fabrique le salpêtre, les cuviers où se font les lessives des terres propres à en tirer ce minéral, ont aussi leur pissotte ; elle se place ordinairement dans le bas du cuvier à deux ou trois doigts du sable, avec deux billots de bois aux deux côtés en-dedans, pour soutenir le faux-fond du bas sur lequel se mettent les cendres et les terres dont les cuviers se remplissent ; c'est au-dessous de la pissotte que l'on met les recettes. Savary. (D.J.)