Maçonnerie

S. m. (Maçonnerie) chariot fort à quatre roues, où les chevaux sont attelés deux à deux, et qui sert à porter de gros blocs de pierre.
BRETELER une pierre, (terme de Maçonnerie) c’est en dresser le parement avec le marteau à bretter, la saye, le rislard ou la ripe.
S. f. (Maçonnerie, Jardinage) se dit de certains ados de terre un peu longs, faits le long des murs, ou en suivant le penchant d'un petit coteau, sur lesquels le soleil tombe à plomb, et avance infiniment les plantes qu'on y seme.

S. m. (Maçonnerie) espèce de marteau à deux taillans tournés diversement, dont les Maçons se servent soit pour équarriser les trous commencés avec le têtu, soit pour écarter les joints des pierres dans les démolitions.
v. act. terme de Maçonnerie, c'est arranger carrément des matériaux, comme moilons et platras, pour ensuite en mesurer le cube. (P)
S. f. en Maçonnerie. Ce terme a lieu, lorsqu'un bâtiment, au lieu d'être levé de suite et de niveau, est repris par redents, c'est-à-dire à diverses reprises ou à divers temps, comme cela se pratique quand on travaille par sous œuvre. (P)
v. act. (Maçonnerie) c'est employer le plâtre un peu serré, sans le plaquer ni le jeter, mais en le levant doucement avec la main et la truelle par pigeons, c'est-à-dire par poignées, comme lorsqu'on fait les tuyaux et languettes de cheminée qui sont de plâtre pur. (P)
S. m. (Maçonnerie) pierre creusée et percée d'un trou, avec grille, qu'on place à hauteur d'appui dans une cuisine, pour laver la vaisselle et en faire écouler l'eau : c'est aussi un canal de pierre qui sert d'égoût dans une cour ou une allée. (P)
v. act. Punir par le fouet, voyez l'article FOUET.

FOUETTER, v. n. (Marine) on dit que les voiles fouettent contre le mât quand elles sont presqu'entièrement sur le mât, et qu'elles battent contre lui un peu plus fort que lorsqu'elles ne sont qu'en ralingue. (Z)

FOUETTER, terme de Maçonnerie, c'est jeter du plâtre clair avec un balai, contre le lattis d'un lambris ou d'un plafond, pour l'enduire ; c'est aussi jeter du mortier ou du plâtre par aspersion, pour faire les panneaux de crépi d'un mur qu'on ravale. (P)

v. act. et neut. en terme de Maçonnerie, c'est détremper dans une auge le plâtre avec de l'eau, pour être employé sur le champ.

Les ouvriers distinguent la manière de gâcher serré et lâche.