Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Menuiserie
S. f. (Grammaire et Menuiserie) jalousies ou châssis de bois qui s'ouvrent en dehors comme des contrevents, et sur lesquels sont assemblés à égale distance des tringles de bois en abat-jour qui font le même effet que les stors, rompent la lumière et donnent entrée à l'air dans un appartement.

PERSIENNES, sortes de grilles de bois que l'on met aux fenêtres de l'étendoir des manufactures de papier ; elles sont composées d'une grille dormante, tant pleine que vide, c'est-à-dire dont les barreaux ont autant de largeur que l'espace qu'ils laissent entr'eux, et d'une autre mobile qui peut glisser dans des coulisses pratiquées en haut et en bas de la fenêtre. Lorsque la persienne est ouverte, les barreaux de la grille mobile sont vis-à-vis de ceux de l'autre en cette sorte, ; et lorsqu'elle est fermée, ils répondent vis-à-vis des intervalles que les premiers laissent entr'eux en cette manière, . On est maître d'ouvrir plus ou moins cette grille, selon que les différents vents qui soufflent l'exigent ; c'est une des choses qui contribuent le plus à la blancheur du papier, que de le faire sécher à-propos.

PERSIENNE, SOIE, s. f. (Manufacture en soie) La persienne ne différe du double fond qu'en ce qu'au lieu de 45 portées de poil, elle n'en contient que 22 et demie ; et au lieu de quatre lisses pour lever les quatre pour rabattre, elle n'en contient que deux pour l'un et deux pour l'autre. Le travail du reste est le même qu'au double fond.



Affichages : 892