Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Menuiserie
S. m. (Menuiserie) c'est un outil de 18 à 20 pouces de long, sur 4 à 5 de large, et un pouce plus ou moins d'épaisseur. Il y a au milieu une espèce de mortaise, qui perce jusqu'aux trois quarts de la largeur ou hauteur ; c'est le passage de la queue du fer qui y est serré avec un coin ; le surplus est ouvert en-travers ; c'est la place du tranchant du fer ; car le fer est de toute l'épaisseur du fust jusqu'à la hauteur d'un pouce et demi ou environ ; il est tranchant sur les deux côtés, pas tout à fait tant du côté de dessous, qui est son vrai tranchant. Il y a plusieurs sortes de guillaumes. Voyez les Planches de Menuiserie, et les articles suivants.

Il y a le guillaume ceintré, et plusieurs espèces de guillaumes ceintrés. Le guillaume ceintré sur le plat, et le guillaume ceintré sur les côtés. Ceux-ci sont d'usage dans les ouvrages ceintrés.

Le guillaume debout, c'est celui dont le fer n'est point incliné et n'a point de pente ; on s'en sert lorsque les bois sont trop rustiques, et que les autres ne peuvent les couper net.

Le guillaume à ébaucher, qui sert à commencer les ravalements de feuillures.

Le guillaume à plate-bande, avec lequel on forme les plates-bandes ; il est fait comme les autres, à l'exception qu'il a une joue qui dirige l'outil dans le travail de la plate-bande ; que l'angle extérieur en est arrondi, et que quelquefois il porte un carré.

Le guillaume à recaler, qui sert à finir les feuillures, les ravalements, etc.

Il y a encore un guillaume qui est commun aux Menuisiers et aux Charpentiers, avec lequel ils dressent les tenons et moulures de fond des feuillures.



Affichages : 1155