S. m. (Vergettier) c'est un instrument garni de tous sens de soies de porc prises dans des fils-d'archal passés à l'extrémité d'un manche de bois ou de métal. Le goupillon a plusieurs usages différents. Il sert à l'Eglise, où il a remplacé la queue du renard, à distribuer aux Chrétiens l'eau-bénite ; dans les maisons, à nettoyer différents vaisseaux, et surtout ceux qui servent à des usages honteux ; dans les atteliers, à répandre sur des ouvrages des substances fluides par gouttes, etc. Voyez les articles suivants.

* GOUPILLON, chez les Cartiers ; c'est une grosse brosse faite de soie de cochon et emmanchée d'un manche de bois, qu'ils trempent dans le pot à la colle dont ils se servent pour coller les quatre feuilles de papier dont ils fabriquent les cartes.

Il y a encore un autre goupillon fait en forme de brosse, dont on se sert aussi pour coller ; et l'un et l'autre servent encore à puiser la couleur que l'on applique sur les cartes par-dessus les patrons. Voyez les Planches du Cartier. La première représente un ouvrier qui prend de la colle avec un goupillon ; la fig. seconde représente un autre ouvrier qui passe avec un goupillon de la couleur sur un moule.

* GOUPILLON, (Chapel.) c'est un bâton d'un pied et demi de longueur, dont le bout est garni en-travers de plusieurs brins de soie ou poils de cochon. Les Chapeliers se servent de ce goupillon pour arroser le bassin et la feutrière, lorsqu'ils travaillent à feutrer les chapeaux. C'est ce qu'ils appellent arroser le feutre ou arroser le chapeau.