Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Ceinturier
S. f. terme de Ceinturier, c'est une espèce de gibecière qu'on donne à chaque grenadier, pour y mettre ses grenades. Voyez GRENADIER.

Elle est composée d'une bande, d'un travers ou porte-hache, d'une bourse, d'un dessus, d'une boucle avec son attache pour fermer la grenadière, et d'un poulvrin.

* GRENADIERE, ou GRANDE SAUTRELIERE, ou BOITEUX, ou CHAPEAU A SAUTERELLES, (Pêche) espèce de filet qui ressemble assez au chalut. Il était en usage dans l'amirauté de Boulogne. On prenait avec la grenadière des sauterelles ou grandes chevrettes. Elle était faite d'une barre de fer carrée, large d'un pouce, et longue de sept à huit pieds. Sur ses extrémités était arrêté un demi-cercle de bois qui formait l'entrée d'un verveux. La barre était percée à chaque bout, et là était frappé un cordage de la grosseur d'un pouce de diamètre. Ce cordage avait trois brasses de longueur. Un autre cordage était frappé sur le milieu du cercle. Celui-ci se réunissait au premier. C'est sur cet appareil qu'était retenu le filet, ou l'espèce de chausse dont il s'agit. Cette chausse était amarrée à un bateau par un autre cordage qui la trainait à un quart-de-lieue de la côte.

Il y a une autre espèce de grenadière qui consiste en une traverse de bois A B, qu'on appelle le seuil, et un long manche C D, fixé sur le milieu du seuil. Le seuil est taillé en biseau, et peut avoir 8 à 9 pieds de long. On y attache un filet à mailles fort étroites. Le filet ressemble à la truble ; le pêcheur descend dans l'eau jusqu'au cou, lors de la basse mer ; et marchant vers le rivage, il pousse devant lui ce filet dont le seuil laboure le sable, et enlève les chevrettes et les petits poissons mêlés avec le sable.

Ces pêches ont été défendues, ainsi que celles de la drege et du coloris. Voyez nos Planches de Pêche.

La maille du filet de la grenadière est d'environ quatre à cinq lignes.




Affichages : 1146