Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Artificier
S. m. (Artificier) On appelle courantin ou fusée de corde, en termes d'Artificiers, une fusée qui sert à porter le feu d'un lieu à un autre, et à former même en l'air une espèce de combat entre des figures qui représentent des hommes ou des animaux. Voici la manière de le faire.

Prenez deux fusées volantes appelées marquises, voyez FUSEE VOLANTE, sans pot néanmoins et sans garniture, et comme elles sortent du moule ; joignez-les ensemble à côté l'une de l'autre, la tête de l'une tournée vers le bas de l'autre fusée, et faites en sorte que l'étoupille qui sortira du massif de l'une, entre dans la gorge de l'autre, et collez cela par-dessus avec du papier, pour empêcher que la violence de l'effort ne les sépare ; bouchez aussi avec du papier mouillé et collé le bout du massif de celle qui doit tirer la dernière.

Ces deux fusées étant ainsi disposées, on y attache un tuyau vide ; on le lie avec ces fusées en trois endroits bien serré, et puis on le passe dans la corde.

La première fusée étant allumée, parcourt la corde de l'endroit d'où elle part à l'autre ; et quand elle a fini, l'autre prend feu et revient sur ses pas, faisant le même chemin.

Si c'est une figure que vous désiriez faire paraitre pour porter ce feu, comme, par exemple, un dragon ; la figure étant faite de carton ou d'osier très-léger, couvert de papier peint, on lui passe ces deux fusées au-travers du corps, de manière que l'une sorte par la gueule, et l'autre par le derrière, en observant de les proportionner au poids de la figure. Voyez les Feux d'artifice de M. Frezier. (V)



Affichages : 1126