Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Artillerie
S. f. (Artillerie et Fonderie) c'est la partie du canon la plus épaisse, et qui est opposée à la volée ; elle comprend la lumière, la dernière plate-bande et le bouton. Voyez CANON. (Q)

CULASSE, terme d'Arquebusier ; c'est une vis de fer ronde, de la grosseur du dedans du tonnerre d'un canon de fusil, pour en fermer l'issue en se vissant dedans comme dans un écrou. La face extérieure de cette vis est plate ; elle a par en-haut une queue de fer qui se pose sur la poignée du bois de fusil : le bout de cette queue est percé d'un trou à-travers lequel passe une vis qui assujettit le canon par en-bas, et qui l'attache à la crosse. La face intérieure est unie ou peu concave, à l'exception d'une petite rainure qui y est pratiquée en pointe par en-haut, et plus large par en-bas : cette rainure correspond à la lumière du canon.

CULASSE, en terme de Diamantaire ; c'est la partie inférieure d'un brillant, directement opposée à sa table. La culasse se termine en pointe communément, et est taillée à plusieurs pans, comme la table.




Affichages : 1503