Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Boulangerie
S. f. (Boulangerie) se dit au propre de la partie dure et extérieure du pain ; et par analogie, de beaucoup d'autres choses.

CROUTE LAITEUSE ou DE LAIT, (Maladie des enfants) Les croutes de lait sont ordinaires aux enfants en qui le lait est trop gras, la transpiration diminuée, les humeurs visqueuses et onctueuses, les fibres lâches et trop flexibles. Ces croutes se succedent les unes aux autres, couvrent le visage et la tête des enfants.

On les confond avec les achores, mais elles en sont distinguées ; on les guérit en donnant aux nourrices les sudorifiques, les évacuans purgatifs, les altérants ; on purge les enfants des humeurs vicieuses, par les purgatifs doux et proportionnés à la cause, à l'âge et au tempérament.

On oindra plusieurs fois par jour la partie affectée avec un liniment fait de creme de lait, de céruse, avec l'huile d'œuf combiné avec les cerats ordinaires. Les onguents répercussifs et ceux qui sont trop actifs, sont nuisibles : ainsi on ne doit employer que des topiques doux. Au cas que l'on eut employé ces remèdes mal-à-propos, et que les enfants en fussent incommodés, ou menacés de quelque dépôt sur les viscères, il faudrait réitérer les purgatifs, et employer les sudorifiques coupés avec le lait, le gruau, l'orge, ou donné seul.

Le régime doit être proportionné à la maladie et à la cure ; il faut surtout insister sur la propreté et empêcher les enfants de ramasser et de manier mille ordures comme ils font.

Ces croutes ou négligées ou repercutées font périr des enfants. James et Chambers.

CROUTE, (Peinture) on appelle de ce nom certains tableaux anciens presque toujours noirs et écaillés, quelquefois estimés des curieux, et méprisés par les connaisseurs. Ce n'est pas qu'il n'y ait des croutes dont le fond ne soit véritablement estimable. Il y en a des plus grands maîtres ; mais le temps ou les brocanteurs les ont tellement altérés, qu'il n'y a qu'une ridicule prévention qui puisse les faire acheter.

CROUTE, (Tannerie) on appelle cuirs en croutes, les cuirs de vache, de cheval, et de veaux, qui ont été planés, coudrés et tannés, et qu'on a fait sécher en sortant de la fosse au tan. Voyez TANNEUR.

Parchemin en croute. Voyez COSSE.

* CROUTE DE GARENCE, (Commerce) se dit de la superficie dure de cette matière mise en pipes ou en sacs, lorsqu'elle a été pulvérisée, et qu'elle a contracté un peu d'humidité. Ces croutes ne sont pas ce qu'il y a de meilleur.



Affichages : 1070