Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Diamantaire
S. m. (Lapidaire) pierre à demi-transparente, d'un blanc laiteux mêlé de bleu et de jaune. On la met au rang des pierres précieuses, et on croit qu'elle est de la même pâte que l'opale, quoiqu'elle n'ait pas les brillantes couleurs de cette belle pierre. Voyez OPALE. En effet j'ai observé dans un morceau de mine d'opale, qui est au cabinet du roi, quelques parties très-ressemblantes au girasol, placées près des parties d'opale. Cependant on prétend aussi que le vrai girasol est plus dur que l'opale, et d'une pâte plus pure que celle de l'opale qui n'a pas de belles couleurs, et que l'on appelle fausse opale. Je ne doute pas qu'il n'y ait des girasols plus ou moins durs et plus ou moins nets ; mais il me parait que l'on peut donner ce nom à toutes pierres vitrifiables demi-transparentes, de belle pâte, et de couleur mêlée de blanc laiteux et de jaune ; lorsqu'elles sont taillées en globe ou en demi-globe, on y voit un point brillant qui change de place, quand on change la position de la pierre ; c'est pourquoi les Italiens leur ont donné le nom de girasol. Ainsi la fausse opale, c'est-à-dire l'opale qui n'a que des teintes de bleu et de jaune, peut être nommée girasol, et la calcédoine pourrait aussi être prise pour un girasol, lorsqu'elle est nette et teinte de bleu ou de jaune, car elle a tous les caractères du girasol. Voyez CALCEDOINE. (I)
Affichages : 1058