Peinture en émail

S. m. terme de Peinture en émail : pour employer les émaux clairs, on les broye seulement avec de l'eau ; car ils ne peuvent pas souffrir l'huile comme les émaux épais ; on les couche à plat, bordés du métal sur lequel on les met. On fait quelquefois des ouvrages qui sont tout en champ d'émail et sans bordement ; ce qui est assez difficile, à cause que les émaux clairs en se parfondant, se mêlent ensemble, et que les couleurs se confondent, principalement lorsque les pièces sont petites. Voyez PARFONDRE. (R)
(terme de Peinture en émail) qui exprime les mauvais effets que font les émaux clairs, lorsqu'étant employés sur de bas or, ils plombent et deviennent louches ; en sorte qu'une espèce de couleur noire, comme de la fumée, obscurcit la couleur naturelle de l'émail, lui fait perdre beaucoup de sa vivacité, et la bordoye, en se rangeant tout-autour, comme si c'était du plomb noir. Voyez PEINTURE EN EMAIL. (R)