Manufacture en laine

S. f. terme de Manufacture en laine ; c'est la plus grande quantité d'ouvrage que l'ouvrier puisse faire, sans dérouler ses ensuples ; celle de devant pour mettre dessus l'ouvrage fait, celle de derrière pour lâcher de la chaîne. On dit aussi levée. Avalée et levée sont synonymes à fassure : mais fassure n'est guère d'usage que dans les manufactures en soie.

sub. m. (Manufacture en laine) étoffe non croisée dont la chaîne est filée plus torse que la trame. Elle se fabrique sur le métier à deux marches, ainsi que les étamines. Il y en a un grand nombre d'espèces, qui portent différents noms selon les lieux où elles ont été fabriquées : les unes sont entièrement laine, les autres soie et laine, et même d'entièrement soie : ces dernières se fabriquent à Naples, où on les appelle ritorti.
S. m. (Manufacture en laine) espèce de grosse serge à deux envers, et à poil des deux côtés ; il y en a de gros et de fins ; de blancs et de colorés.
DÉGRAISSER UNE ÉTOFFE DE LAINE, (Manufacture en laine) c’est la faire fouler avec la terre et l’urine, pour en séparer la graisse ou l’huile.

On donne la même façon aux laines avant que de les travailler. On les dégraisse dans un bain chaud fait de trois quarts d'eau claire, et d'un quart d'urine. Ensuite on les dégorge à la rivière. Voyez DEGORGER.

Il est important que les laines et les étoffes aient été bien dégraissées et bien dégorgées. Voyez l'article LAINE.

v. act. (Manufacture en laine) c'est affoiblir le lustre qu'on avait donné par la presse.
S. m. (Manufacture en laine) c'est une étoffe résistante, quelquefois toute laine, d'autres fois moitié laine, moitié fil ; mêlée aussi d'autres matières propres à l'ourdissage ; croisée ; de toute qualité, et d'une infinité de largeurs et de longueurs differentes. Voyez ce qui concerne le travail des draps à l'article LAINE, et MANUFACTURE EN LAINE.

(Manufact. en laine.) c'est fouler, tondre & apprêter, comme on apprête le drap.
(Manufacture en laine) c'est fouler, tondre et apprêter, comme on apprête le drap.
S. m. (Manufacture en laine) étoffe ou toute laine, ou moitié fil et moitié laine, quelquefois croisée, plus souvent sans croisure. On y fait aussi entrer de la soie. Il y en a de tout fil teint ou peint. On fabrique ce genre d'étoffe dans un grand nombre de villes différentes ; et il y en a d'autant d'espèces que les combinaisons des matières, du travail, de la longueur et de la largeur peuvent fournir de variétés. Voyez LAINE, MANUFACTURE EN LAINE.

S. m. (Manufacture en laine) nom qu'on donne dans les manufactures en laine de la Bourgogne, à des ouvriers fabriquans le droguet.