Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Paumier
S. m. (Paumier) lieu où l'on s'exerce à jouer à la paume ; les tripots sont de grandes places couvertes et entourées de murs des quatre côtés, du-moins jusqu'à la hauteur de quinze pieds. Au-dessus il y a de distance en distance de gros piliers de bois pour soutenir le plancher et la charpente de la couverture. L'espace vuide qui est entre la charpente et le haut des murs est garni tout - autour de filets ou rézeau de ficelles, tendus pour arrêter les balles qu'on y jete, qui tombent dans une galerie pratiquée en-haut tout-autour des murs. On y met aussi de grands rideaux de toile pour empêcher le soleil de faire mal aux yeux des joueurs. Le tripot est pavé de carreaux de pierre de même largeur ; au milieu du tripot est une corde tendue dans sa largeur, et qui le sépare en deux parties égales. Le long d'un des grands côtés règne un mur à hauteur d'appui, au-dessus duquel sont placés de distance en distance des poteaux qui soutiennent un toit couvert de planches, qui est ménagé à la hauteur d'environ 6 pieds. Ce côté s'appelle la galerie ; l'autre grand côté est un mur tout uni dans les tripots appelés carrés ; mais il y a un tambour vers la grille, dans les tripots appelés dedans. Des deux petits côtés, l'un a un mur avancé élevé jusqu'à la hauteur de 6 pieds, et surmonté d'un toit de planches appuyé contre le grand mur ; à un des angles, et immédiatement au-dessous du toit, est un grand trou appelé la grille. Le quatrième côté du tripot est construit différemment dans les carrés et dans les dedans. Dans les dedans, c'est un mur avancé, haut de 6 pieds, et surmonté d'un toit, comme de l'autre côté opposé, à l'exception que celui-ci est ouvert depuis la hauteur de trois pieds jusqu'au toit. Dans les carrés, ce quatrième côté est un mur tout uni ; à un de ces bouts par terre est une petite ouverture qu'on appelle le trou, et à l'autre bout de ce mur est une planche enfoncée dans le mur, et qu'on appelle l'ais. La galerie est pavée avec des châssis de bois faits en forme de barres un peu éloignées les unes des autres, afin que les balles qu'on jette dans la galerie puissent passer par ces ouvertures, et se rendre dans un endroit où le paumier va les chercher quand il en a besoin.
Affichages : 1575