Carrier

S. m. (Carrier) C'est le quatrième lit que les Carriers rencontrent communément ; il est de quinze pouces ou environ. Il est ainsi appelé des coquillages dont il est parsemé.
terme de Carrier, c'est détacher le câble de dessus la pierre, lorsqu'elle est arrivée au haut de la carrière. Il se dit aussi de l'action de disposer mieux ce câble sur la pierre au fond de la carrière, lorsqu'on s'aperçoit dans les premiers mouvements de la roue qui doit l'enlever, ou que le câble se dérange ou qu'il a été mal disposé. La paresse de debrider a quelquefois couté cher aux ouvriers ; ils ont perdu la vie pour avoir voulu ménager un quart-d'heure de temps.

(Carrier) c'est ainsi qu'on appelle dans les carrières, des six morceaux qui composent la civière à tirer le moilon, les quatre qui sont emmortaisés avec les principales ou maîtresses pièces. Les esparts sont les plus petits.
S. f. (Carrier) c'est un marteau courbé et formant le croissant ; il sert à sous-élever les pierres. Le picot à deux pointes des mêmes ouvriers, ne diffère de l'esse qu'en ce qu'il est double.
S. m. (Carrier) ces ouvriers ont plusieurs coins à séparer la pierre : le moèllonnier est le plus petit ; il a 18 pouces de long, et pese 20 à 22 livres.
S. m. pl. terme de Carrier, principaux étais qui soutiennent la machine avec laquelle on tire des pierres les masses de pierre à faire de l'ardoise. (D.J.)
v. n. terme de Carrier, c'est proprement couper le souchet, c'est-à-dire, la pierre ou moilon qui se trouve dans les carrières, au-dessous du dernier banc de pierre. Il se dit néanmoins plus communément de tout l'ouvrage que les garçons carriers font dans le fond de la carrière, sous chaque banc ou lit de pierre, pour les séparer les uns des autres : c'est l'ouvrage le plus difficile et le plus périlleux de tous, qui ne se fait que sous - œuvre, dans une posture très-contrainte, le carrier étant ordinairement couché de son long sur de la paille, pour pouvoir détacher et couper la pierre avec le marteau en croissant, qu'en terme du métier on appelle une esse. (D.J.)
S. m. terme de Carrier, ouvrier qui travaille dans les carrières à ôter le souchet. (D.J.)
S. m. (terme de Carrier) c'est une espèce de banc ou de lit de pierre, qui ne se trouve que dans les carrières de S. Maur, village à deux lieues de Paris, et qui y tient lieu de ce qu'on appelle le souchet dans les autres carrières ; avec cette différence que du soupier, il se tire d'excellents moillons, et que le souchet n'est souvent qu'un amas de gravats et de terre, sur lesquels est posé le grand banc. (D.J.)
v. act. (Carrier) c'est couper la pierre en-dessous avec le marteau appelé l'esse, et la séparer du banc qui est inférieur.