Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Outil
S. f. (Outil) petit instrument de fer emmanché d'un morceau de bois couché de travers. Il sert au-lieu de vilebrequin à faire des trous, et se tourne d'une seule main. (D.J.)

VRILLES, s. f. pl. (Botanique) nom synonyme en botanique à celui de tendrons et de mains. Voyez MAINS. Mais il est bon de remarquer que les vrilles ou mains sont d'une nature plus composée qu'on ne pense ; elles tiennent le milieu entre la racine et le tronc ; leur usage est quelquefois de soutenir uniquement les plantes, comme dans la vigne et la brione, etc. dont sans leur secours les sarments longs, menus et fragiles, se rompraient par leur propre poids, et surtout par celui du fruit ; mais les vrilles les empêchent de se rompre, en s'attachant à tout ce qu'ils rencontrent, et s'y entortillant fortement. Les vrilles de la brione, après avoir fait trois tours en cercles, se tournent en sens contraire, et de cette manière forment un double tenon, afin que s'ils manquent de s'entortiller en un sens, ils puissent s'accrocher en un autre. D'autres fois les vrilles servent à procurer une nourriture suffisante à la plante ; telles sont les petites racines qui sortent du tronc du lierre ; cette dernière plante s'élevant fort haut, et étant d'une substance plus ferme et plus compacte que la vigne, la seve ne pourrait monter en assez grande quantité jusqu'au sommet, si la racine principale n'était aidée par ses racines auxiliaires. Enfin, quelquefois les vrilles servent tout ensemble à supporter, à propager, et à donner de l'ombre : les tendrons des concombres servent au premier usage ; ceux de la camomille, qui sont autant de racines, servent au second ; et les filaments ou serpentins des fraisiers, à tous les trois. (D.J.)

VRILLE, outil d'Arquebusier, cette vrille n'a rien de particulier, ressemble à celle des menuisiers, et sert aux arquebusiers pour faire des trous en bois ; ils en ont de plus grandes, de plus grosses les unes que les autres. Voyez Planche du Sellier.

VRILLE, outil de Guainier, cette vrille n'a rien de particulier, et sert aux guainiers à agrandir le trou de leurs moules, pour y introduire plus facilement le tirefond. Voyez VRILLE des Menuisiers.

VRILLE, (Menuiserie) outil qui sert à percer des trous lorsqu'on ne peut se servir du vilebrequin. Voyez la fig. 31. Pl. de menuiserie.




Affichages : 2037