Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Fontaine
ou AJOUTOIR, s. m. (Fontaine) Les ajutages ou ajoutoirs sont des cylindres de fer-blanc ou de cuivre percés de plusieurs façons, lesquels se vissent sur leur écrou que l'on soude au bout d'un tuyau montant appelé souche.

Il y a deux sortes d'ajutages, les simples et les composés ; les simples sont ordinairement élevés en cone, et percés d'un seul trou.

Les composés sont aplatis en-dessus, et percés sur la platine de plusieurs trous, de fentes ou d'un faisceau de tuyaux qui forment des gerbes et des girandoles.

Parmi les ajutages composés, il y en a dont le milieu de la superficie est tout rempli, et qui ne sont couverts que d'une zone qui les entoure : on les appelle ajoutoirs à l'épargne, parce qu'on prétend qu'ils dépensent moins d'eau, et que le jet en parait plus gros. On fait prendre aux ajoutoirs plusieurs figures, comme de gerbes, de pluies, d'évantails, soleils, girandoles, bouillons. Voyez PLUIES, EVANTAILS, GIRANDOLES, BOUILLONS, SOUCHE. (K)

Il s'ensuit de ce qui précède, que c'est la différence des ajutages qui met de la différence dans les jets. Ainsi le même tuyau d'eau peut fournir autant de jets différents qu'on y place de différents ajutages.

Si on veut savoir quels ajutages sont les meilleurs, Mariotte assure, conformément à l'expérience, qu'un trou rond, égal et poli, à l'extrémité d'un tube, donne un jet plus élevé que ne ferait un ajutage cylindrique, ou même conique ; mais que des deux derniers le conique est le meilleur. Voyez Traité du mouvement des Eaux, part. IV. Philosoph. Transact. n°. 181. p. 121. Voyez aussi dans les œuvres de M. Mariotte le Traité intitulé, Règles pour les Jets-d'eau, qui est séparé de son Traité du mouvement des Eaux, et dans lequel on trouve toutes les tables pour les dépenses d'eaux par différents ajutages, pour les ajutages répondants aux différents réservoirs, etc. Voici une des tables qu'il nous donne sur cela.

Tables des dépenses d'eau pendant une minute par différents ajutages ronds, l'eau du réservoir étant à 12 pieds de hauteur.

Si on divise ces nombres par 14, le quotient donnera les pouces d'eau : ainsi 126 divisés par 14 font 9 pouces, etc. (O)



Affichages : 805