Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Draperie
S. m. (Draperie) étoffe qui se fabrique en plusieurs endroits, à Ausch en Auvergne, à Langogne, en Languedoc, à Romorentin, en Rouergue, dans les vallées d'Aure, à Montauban, Nebousan, pays de Foix, etc. elle varie dans sa longueur, largeur et fabrication, selon les endroits. En Languedoc elle doit avoir, quand elle est étroite, vingt-huit portées de trente-deux fils chacune, passées dans des lames et rots de quatre pans mesure de Montpellier, ou cinq sixiemes d'aulne mesure-de Paris, pour revenir du foulon à la largeur de demi-aulne prise entre les lisières. Quand elle est large, elle a trente-quatre portées de trente-deux fils chacune, passées dans des lames et rots de cinq pans de largeur mesure de Montpellier, ou une aulne un vingt-quatrième mesure de Paris, pour revenir du foulon à demi-aulne demi-quart, de la dernière mesure entre les deux lisières. Les cordelats appelés redins ont trente-quatre portées de trente-deux fils chacune, et sont passées dans des lames et rots de cinq pans de largeur mesure de Montpellier, pour revenir au retour du foulon, à demi-aulne demi-quart, les lisières comprises. Les cordelats qui se fabriquent dans les autres manufactures, sont assujettis aux mêmes règles. Il est permis de les teindre au petit teint. Les cordelats de Montauban, tant blancs que mêlés, doivent avoir, selon les règlements, quarante-quatre portées de quarante fils chacune, passées dans des peignes appelés dix-huit, de quatre pans trois quarts ou cinq sixiemes et demi-aulne de large, pour avoir au sortir du métier quatre pans un quart ou cinq sixiemes d'aulne ; et au retour du foulon, trois pans ou demi-aulne et un douzième de large. Et lorsque les chaînes seront filées plus grosses, on les pourra fabriquer à quarante-une portées et demie de quarante fils chacune, dans les peignes appelés dix-sept, leur conservant toutefois les largeurs ordonnées, tant au sortir du métier qu'au retour du foulon. Les cordelats de Romorentin ont cinquante-six portées de trente deux fils chacune, et trente-deux aulnes d'attache de long, dans des lames et rots d'une aulne et demi-quart y compris les lisières, pour être au sortir du foulon d'une aulne de large, et de vingt-une à vingt-deux aulnes de long. Il est permis au Nebouzan, pays de Foix, etc. de leur donner telle longueur qu'ils voudront ; pourvu qu'ils aient de large deux pans un tiers mesure du pays. Voyez les règlem. des manufact.
Affichages : 1177