APPOINTER, ou POINTER une pièce d'étoffe, (Draperie) c'est y faire quelques points d'aiguille avec de la soie, du fil, ou de la ficelle, pour la contenir dans la forme où elle a été pliée, et l'empêcher de prendre de mauvais plis.

On ne peut bien voir ni examiner une pièce d'étoffe, qu'elle ne soit desempointée, c'est-à-dire qu'on n'en ait coupé les points pour la déplier et l'étendre.

Par le règlement du 7 Avril 1693, concernant les toiles qui se fabriquent dans les généralités de Caèn et d'Alençon, il est défendu aux tisserands et marchands d'empointer aucune pièce de toile pour l'exposer en vente.

On appelle étoffe empointée, celle dont les plis sont arrêtés par quelques points d'aiguille avec de la soie, du fil, ou de la ficelle. Voyez les dictionnaires de Trévoux, du Commerce, et les règlements du Comm. (G)