ou FOULONIER, s. m. (Draperie) ouvrier que l'on emploie dans les manufactures pour fouler, préparer, ou nettoyer les draps, ratines, serges, et autres étoffes de laine, par le moyen d'un moulin, pour les rendre plus épaisses, plus compactes, et plus durables. Voyez FOULER.

La fonction des foulons, chez les Romains, était de laver, nettoyer, et de mettre les draps en état de rendre service ; ils jugeaient ce métier d'une si grande importance, qu'il y avait des lois formelles qui prescrivaient la manière dont cette manufacture devait s'exécuter : telle fut la loi metalla de fullonibus. Voyez aussi Pline, l. VII. cap. lvj. Ulpian, leg. XIIe ff. de furtis, l. XIII. §. 6. Locati, l. XII. §. 6. ff. etc. Chambers.

* FOULON, terre à foulon, c'est ainsi que l'on appelle une terre fossile, grasse, et onctueuse, abondante en nitre, qui est d'un très-grand usage dans les manufactures d'étoffes de laine. Voyez TERRE.

Elle sert à nettoyer ou à écurer les draps, les étoffes, etc. à repomper toute la graisse et toute l'huile nécessaire à la préparation des étoffes de laine. Voyez LAINE, CARDER, TISTRE, ou FABRIQUER AU METIER, DRAP ou ETOFFE, etc.

On tire une grande quantité de terre à foulon de certaines fosses proche Brich-hill en Staffordshire, province d'Angleterre, de même que près de Riegata en Surry, proche Maidstone dans le comté de Kent ; proche Nutley et Petworth, dans le comté de Sussex, et près de Wooburn en Bedfordshire.

Cette terre est absolument nécessaire pour bien préparer les draps ou les étoffes de laine ; c'est pourquoi les étrangers qui peuvent faire venir clandestinement des laines d'Angleterre, ne peuvent jamais atteindre à la perfection des draps d'Angleterre, etc. sans cette terre à foulon.

C'est la raison qui a déterminé à en faire une marchandise de contrebande : il y a les mêmes peines établies contre ceux qui transportent de cette terre en pays étranger, que pour l'exportation des laines. Voyez CONTREBANDE.

Excepté en Angleterre, on fait par-tout un très-grand usage d'urine, au lieu de terre à foulon ; cette terre abonde en sel végétal, qui est fort propre à accélérer la végétation des plantes ; c'est pourquoi M. Plot et quelques autres la regardent comme un des moyens les plus capables d'améliorer les terrains. Quand elle est dissoute dans le vinaigre, elle dissipe les boutons ou les pustules, les élevures ; elle arrête les inflammations, et guérit les brulures.

Herbe à foulon, chardon à carder. Voyez CHARDON. Chambers.