Couvreur

S. m. (Couvreur) ces ouvriers appellent ainsi de petits morceaux de mairin débité en lattes de dix à douze pouces de long sur six à sept de large, dont ils se servent pour couvrir des bâtiments peu considérables. Si ces lattes sont faites de douves de vieilles futailles, on les appelle aussi des bardeaux.
S. m. (Couvreur) cet outil est de fer ; il est long d'un pied ou environ, sur quatre à cinq lignes en carré, terminé d'un bout par un crochet qui sert à tirer la latte, et traversé de l'autre par une cheville qui lui tient lieu de poignée.
S. f. (Couvreur) petit ais de merrein dont on couvre les maisons en différents lieux de France.
S. m. pl. (terme de Couvreur) morceaux d'une tuile fendue en quatre, dont les couvreurs se servent aux solins et vuilées.
S. m. (Couvreur) ce sont des tuiles creuses formant des canaux pour couvrir les lucarnes et égoutter les eaux. Félibien dit que ces nolets sont aussi les noues ou enfoncements de deux combles qui se rencontrent.
v. act. (Grammaire et Couvreur) c'est refaire le faite d'une maison, et réparer les faitières. Voyez FAITE.
S. f. (terme de Couvreur) les Couvreurs donnent le nom de suggronde aux saillies qu'ils font au bas des couvertures, pour rejeter les eaux pluviales loin du mur, et empêcher qu'elles ne l'endommagent. (D.J.)
terme de Couvreur, pièce de tuile ou morceau de tuile fendue en longueur, et employée au battellement. (D.J.)
S. m. (terme de Couvreur) c'est un outil de fer plat et dentelé des deux côtés en forme de crémaillere, pour tirer les clous qui attachent les ardoises. Le manche de cet outil est coudé carrément en-dessus. Les Couvreurs s'en servent avec beaucoup d'utilité ; car en passant cet outil entre deux ardoises, ses dents prennent et accrochent les clous, et en frappant du marteau sur le manche du tire-clou, les Couvreurs attirent les clous à eux. (D.J.)
LATTE, s. f. terme de Couvreur, nom qu'on donne à la latte d'ardoise, qui est deux fois plus large que la carrée. La latte volice a la même longueur et épaisseur que la carrée. La botte de volice n'est que de 25. (D.J.)