Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Epinglier
v. act. en terme d'Epinglier fabriquant d'aiguilles pour les Bonnetiers, est l'action d'aiguiser en pointe avec une lime rude l'aiguille du côté seulement où l'on fera le bec. Voyez BEC.

EBAUCHER, en terme d'Epinglier, c'est l'action de dégrossir la pointe d'une épingle sur une meule tailladée en gros, pour la préparer à recevoir le degré de finesse qui lui est propre. Voyez la figure dans la I. Planche de l'Epinglier. On voit, même Planche, le tourneur qui fait tourner la meule par le moyen d'une grande roue sur laquelle et sur la poulie de la meule passe une corde sans fin. Voyez la figure de la meule représentée en particulier dans la Planche du Cloutier d'épingles.

EBAUCHER, en terme d'Eventailliste, c'est peindre d'une couleur un peu plus légère que celle dont on s'est servi pour coucher ; ou plutôt c'est former les premières ombres. Voyez PEINTURE.

EBAUCHER, chez les Filassiers, se dit de la première façon qu'on donne à la filasse, en la faisant passer sur un seran dont les pointes sont fort grosses, et que l'on nomme ébauchoir de l'usage qu'on en fait ; on donne d'abord cette préparation à la filasse pour commencer à fendre les pattes, et la faire passer successivement sur des serants plus fins.

EBAUCHER, c'est, en terme de Formier, l'action de dégrossir ou d'enlever du bois encore en bloc le plus gros, et lui donner la première apparence de forme.

EBAUCHER, en terme de Lapidaire, c'est donner la première façon aux pierres et aux crystaux bruts et grossiers sur une roue de plomb hachée, pour les préparer à être taillées dans la forme qu'on veut leur faire prendre.

EBAUCHER, en terme de Planeur ; désigne proprement l'action d'éteindre les coups de tranche des marteaux à forger, de tracer les bouges, marlies, etc. de les dégager, et de donner à la pièce en gros la forme qu'elle doit avoir après sa perfection. Voyez BOUGES, MARLIES, etc.




Affichages : 1187