Forges

S. f. (Grosses Forges) la pièce de charpente la plus forte qui soit employée dans les grosses forges à soutenir le marteau, à favoriser son action, et à résister à sa réaction. Voyez l'article GROSSE FORGE.
adj. f. pris subst. (Grosses forges) C'est ainsi qu'on appelle dans quelques atteliers, l'état que le fer prend sous le marteau, lorsqu'il y est porté pour la seconde fais, au sortir de l'affinerie. Voyez FORGES.
S. m. pl. (Forges) partie du fourneau des grosses forges. Voyez l'article GROSSES FORGES.
ou FASIN, s. m. pl. (Forges) c'est de la cendre mêlée de terre et de petites branches d'arbre et d'herbe, que le charbonnier ramasse autour de son fourneau, où elle s'est formée des cuites précédentes, et dont il se sert pour faire une couverture au fourneau qu'il acheve de construire, et auquel il mettra le feu après qu'il sera couvert. Voyez l'article CHARBON.
ou HURASSE, (terme de grosses Forges) Voyez l'article FORGES.
S. f. terme de grosses forges, voyez cet article.
S. f. (grosses Forges) c'est dans les forges l'attelier où l'on jette en moule tous les ouvrages en fonte qui sont d'usage dans la société. Voyez l'article GROSSES FORGES.
S. m. (Forges) base sur laquelle est appuyée l'enclume de grosses forges. Voyez l'article GROSSES FORGES.