Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Joaillier
qu'il semble qu'on devrait écrire carré, est un adjectif dont on a fait un substantif, qui désigne dans les arts mécaniques et des instruments et des formes, où se fait particulièrement remarquer celle du carré, c'est-à-dire, de la figure à quatre côtés perpendiculaires l'un à l'autre, et égaux entr'eux. V. ces différentes acceptions dans les art. suivants.

CARRE, s. m. en terme de Bijoutier, c'est proprement le pilier qui fait l'angle d'une tabatière. Il se tire au banc. Voyez BANC A TIRER.

CARRE, TRAINE ou TRAINEAU, (Corderie) bâtis de charpente en forme de traineau, sur le devant duquel s'élèvent deux montants qui portent une traverse dans laquelle passent les manivelles qui servent à tordre les torons, ou à commettre la corde. On charge les carrés de poids, pour que les torons soient bien tendus. Voyez l'article CORDERIE et les figures.

CARRE, (Gravure et Monnoyage) morceau d'acier fait en forme de dé, dans lequel on a gravé en creux ce qui doit être en relief dans une médaille. Quand les carrés sont bien trempés, l'on y frappe si l'on veut des poinçons de même que l'on frappe des carrés avec les poinçons : ces derniers carrés alors s'appellent matrices. Voyez MATRICE. Voyez Pl. I. de la Monnaie, fig. 3. et 4.

CARRE de cuir, (Tanneur et cordonnier) c'est ainsi que les Tanneurs et autres qui font commerce de gros cuirs appellent des morceaux de cuir fort, coupés par carré : un carré contient juste ce qu'il faut de cuir pour faire une paire de souliers : cette étendue de cuir se nomme aussi tableau ; et l'on dit des Cordonniers qui se pourvoyent de cette manière, parce qu'ils ne sont pas en état d'acheter des cuirs entiers, qu'ils vont au tableau.



Affichages : 868