Imprimer
Catégorie parente: Beaux-arts
Catégorie : Littérature
S. m. (Histoire et Littérature) dans sa signification littérale, signifie un bon prince, ce mot étant composé du grec , et : mais on le prend ordinairement pour un critique éclairé et sevère, parce qu'un grammairien nommé Aristarque fit une critique solide et sensée des meilleurs poètes, sans en excepter Homère. Un Aristarque signifie donc un censeur ; et cette expression était déjà passée en proverbe du temps d'Horace.

Arguet ambigue dictum, mutanda notabit

Fiet ARISTARCHUS, etc. Art poèt.

Ainsi dans une épigramme Boileau appelle les Journalistes de Trévoux

Grands Aristarques de Trévoux.

De ce nom viennent encore les titres de quelques livres de critique et d'observations sur d'autres ouvrages, comme Aristarchus sacer, qui sont des notes d'Heinsius sur le Nouveau Testament, Aristarchus anti-Bentlheïanus. Il faut encore observer que le nom d'Aristarque seul ne se prend point en mauvaise part comme celui de Zoïle. Voyez ZOÏLE. (G)



Affichages : 1230