Arts antiques

S. m. (Arts antiques) écriture en peinture ; c'est la première méthode qu'on a trouvée de peindre les idées par des figures. Cette invention imparfaite, défectueuse, propre aux siècles d'ignorance, était de même espèce que celle des Mexiquains qui se sont servi de cet expédient, faute de connaitre ce que nous nommons des lettres ou des caractères.

Plusieurs anciens et presque tous les modernes ont cru que les prêtres d'Egypte inventèrent les hiéroglyphes, afin de cacher au peuple les profonds secrets de leur science. Le P. Kircher en particulier a fait de cette erreur le fondement de son grand théâtre hiéroglyphique, ouvrage dans lequel il n'a cessé de courir après l'ombre d'un songe. Tant s'en faut que les hiéroglyphes aient été imaginés par les prêtres égyptiens dans des vues mystérieuses, qu'au contraire c'est la pure nécessité qui leur a donné naissance pour l'utilité publique ; M. Warburthon l'a démontré par des preuves évidentes, où l'érudition et la philosophie marchent d'un pas égal.