Imprimer
Catégorie parente: Beaux-arts
Catégorie : Poésie ancienne
NOME, (Poésie ancienne) c'était chez les Grecs un fameux air de flute inventé en l'honneur d'Apollon ou de Pallas. Plutarque dit qu'Olympe composa sur la flute en l'honneur d'Apollon l'air ou le nome appelé polycéphale, . Pindare, dans sa dernière ode pythique, parle de ce cantique polycéphale, ou à plusieurs têtes, et l'appelle . Il en fait Pallas l'inventrice, ainsi que de la flute même qu'elle fabriqua pour imiter les gémissements des sœurs de Méduse, après que Persée lui eut coupé la tête.

Le scholiaste de Pindare, en cherchant l'origine de la dénomination du cantique polycéphale, en allegue ces trois raisons. 1°. Les serpens qui couvraient la tête de Méduse sifflaient sur différents tons, et parce que la flute imitait cette variété de sifflements dans le cantique en question, on l'appela polycéphale, (à plusieurs têtes). 2°. D'autres prétendent que c'était à cause que cet air s'exécutait par un chœur de cinquante musiciens, auxquels un joueur de flute donnait le ton. 3°. Quelques-uns entendent par ce mot , têtes, des poèmes, des hymnes ou préludes, et assurent que ce cantique en avait plusieurs qui précédaient apparemment les différentes strophes dont il était composé ; et ces derniers en attribuaient la composition à Olympe, en quoi ils étaient, comme l'on voit, d'accord avec Plutarque ; mais celui-ci ajoute que cet air était consacré au culte d'Apollon, et nullement à celui de Pallas. Voyez M. Burette dans les Mémoires des Inscriptions, tome X. (D.J.)




Affichages : 2492