Imprimer
Catégorie parente: Beaux-arts
Catégorie : Musique des Hébreux
S. f. (Musique des Hébreux) ancien instrument de musique à cordes, usité en Chaldée, et dont on se servit à la dédicace et à l'adoration de la statue de Nabucodonosor. Les uns croient que cet instrument était triangulaire, et à cordes inégales, et d'autres pensent que c'était une espèce de flute. (D.J.)

SAMBUQUE, s. f. (Art militaire des anciens) sambuccus, échelle des anciens, de la largeur de quatre pieds, laquelle dressée, était aussi haute que les murailles qu'on voulait attaquer. De l'un et de l'autre côté de cette échelle, regnait une balustrade, sur laquelle on étendait de grandes couvertures. On la couchait de son long sur les côtés des deux galeres jointes ensemble, de sorte qu'elle passait de beaucoup les éperons, et au haut des mâts de ces galeres, on mettait des poulies et des cordes.

Quand on devait agir, on attachait les cordes à l'extrémité de la machine, et des gens de dessus la poupe l'élevaient par le moyen des poulies. D'autres sur la proue aidaient aussi à l'élever avec des leviers. Ensuite les galeres étant poussées à terre, on appliquait ces machines à la muraille.

Au haut de l'échelle était un petit plancher bordé de trois côtés de claies, sur lequel quatre hommes repoussaient en combattant ceux qui des murailles empêchaient qu'on n'appliquât la sambuque. Quand elle était appliquée, et qu'on était arrivé sur la muraille, on jetait bas les claies, et à droite et à gauche les attaquans se répandaient dans les forts ou dans les tours. Le reste des troupes les suivait, et sans crainte que la machine leur manquât, parce qu'elle était fortement attachée aux deux galeres.

Voilà le détail de Polybe sur la sambuque ; il ajoute qu'on appela cette machine de ce nom, parce que l'échelle étant dressée, il se faisait d'elle et du vaisseau joints ensemble, une figure qui ressemblait à l'instrument de musique, nommé sambuque. Voyez la figure que M. Folard en donne, et ses remarques. (D.J.)



Affichages : 1167