Imprimer
Catégorie parente: Beaux-arts
Catégorie : Musique instrumentale
S. m. (Musique instrumentale ancienne) instrument de musique des Grecs qui avait trente-cinq cordes, et cependant ce n'était pas encore l'instrument des anciens qui en eut le plus ; car l'épigonion en avait quarante. On juge bien que cet instrument à trente-cinq cordes ne rendait pas trente cinq sons différents, mais seize ou dix-sept ; de même l'épigonion ne rendait pas quarante sons différents, auquel cas il eut eu plus d'étendue que nos plus grands clavessins, ou nos clavessins à ravalement, ce qui n'est pas vraisemblable, mais les cordes y étaient mises deux à deux, et accordées à l'unisson ou à l'octave, comme elles le sont au luth, à la guittare, à la harpe double, et au clavessin à deux et trois jeux, ce qui ne faisait en tout que vingt sons différents. (D.J.)

SEMI-CUBIQUE, adj. en Géométrie, une parabole semi-cubique est une courbe du second genre, dans laquelle les cubes des ordonnées sont comme les carrés des abscisses. Voyez PARABOLE. On l'appelle autrement seconde parabole cubique. (E)

SEMI-DOUBLE, terme de Breviaire, qui se dit de l'office ou des fêtes qu'on célèbre à certains jours avec moins de solennité que les doubles, mais plus grandes que les simples. Voyez DOUBLE et SIMPLE.

L'office semi-double a premières et secondes vespres, quelques leçons propres à matines, à la fin desquelles on dit le Te Deum et le Gloria in excelsis à la messe. Il se fait aux fêtes marquées semi-doubles dans le calendrier.



Affichages : 823