(Peinture) on appelle ainsi les extrémités d'un corps ou d'une figure, ou les traits qui la terminent et qui la renferment en tous sens. Dufresnoy recommande que les contours soient polis, grands, coulants, sans cavités, ondoyans, semblables à la flamme ou au serpent.

Il est bon de se souvenir de ces préceptes ; mais lorsqu'on veut que ce qu'on fait ait un certain degré de perfection, il est infiniment plus sur de mettre devant soi un bon modèle dans l'attitude dont on a besoin. Dictionn. de peint. (R)