Sculpture

s. f. (terme de Sculpture) est un outil de fer, de bon acier par le bas, et fait en plusieurs pointes de diamant, fortes et pointues de court. Les sculpteurs en marbre s'en servent pour faire un trou d'égale largeur, ce qu'ils ne pourraient faire avec des outils tranchans. On frappe sur la boucharde avec la masse, et ses pointes meurtrissent le marbre, et le mettent en poudre; et il en sort par le moyen de l'eau que l'on jette de temps en temps dans le trou, de peur que l'outil ne s'échauffe, et ne perde sa trempe. C'est par la même raison que l'on mouille les grais sur lesquels on affûte les outils, qui se détremperaient si on les frottait dessus le grais à sec. Cela se fait aussi pour empêcher que la pierre ne s'engraisse, et que le mer n'entre et ne se mette dans les pores du grais.

S. m. en Sculpture, est un portrait en ronde-bosse (voyez RONDE-BOSSE) qui n'a que la tête, les épaules, et la poitrine. On dit le buste de César, du Roi.

BUSTE, en Peinture, est aussi un portrait à demi-corps ; c'est-à-dire, où l'on ne voit la personne que jusqu'à la ceinture : mais on ne dit pas en Peinture, le buste de César, le buste du Roi ; j'ai vu le buste de M. un tel, ou j'ai fait faire mon buste : cependant on dira bien tel peintre ne fait pas un buste à moins de 20 louis. (R)

S. m. (Sculpture) c'est le fond du lambris contre lequel le tabernacle et ses gradins sont adossés, et où l'on place un tableau sur l'autel. Dictionn. de Dish.
v. act. terme de Sculpture ; c'est couper à pans. Le sculpteur-statuaire, après avoir déterminé la base du bloc de marbre qu'il veut employer, et avoir fait faire le lit pour la plinthe, épannele le bloc ; c'est-à-dire qu'après avoir dessiné avec le crayon sur ce bloc, et arrêté les masses principales de son sujet, il fait donner plusieurs traits de scie ou de ciseau pour jeter en-bas les superfluités, et dégager de sa masse la tête, les bras et autres parties, suivant son modèle, et les traits qu'il a formés sur le marbre. Cette opération, qui rend le bloc plus maniable et plus aisé à manœuvrer, se fait alternativement sur ses quatre faces. Voyez LIT, PLINTHE, BLOC, ULPTURETURE.
S. f. (Sculpture) instrument à l'usage des Sculpteurs ; c'est une espèce de ciseau à plusieurs dents. Voyez nos Planches. Il y a des gradines de différentes longueurs, et même de différentes matières, selon que l'ouvrage est ou en marbre, ou en pierre, ou en terre. Les dents de la gradine ont deux usages ; l'un d'abattre beaucoup plus de marbre dans le travail, que si elle était sans dents ; et l'autre, de tracer par l'intervalle qu'elles laissent entr'elles, certaines parties délicates : comme les poils de la barbe, les sourcils, les cheveux, etc.