adj. en termes de Géographie, se dit d'un lieu, d'un pays, etc. situé à côté d'un autre. Ce mot est composé de cum, avec, et de latus, côté.

COLLATERAL. Points collatéraux, dans la Cosmographie, sont les points placés entre les points cardinaux. Voyez CARDINAL et POINT.

Les points collatéraux se divisent en principaux, lesquels sont ceux qui sont également éloignés des points cardinaux ; et en secondaires, qui sont à l'égard des premiers ce que ceux-ci sont à l'égard des cardinaux. Les points collatéraux secondaires se divisent ensuite en secondaires du premier et du second ordre : ceux du premier ordre sont également distants des points cardinaux et des points collatéraux principaux ; et ceux du second ordre sont également distants ou des cardinaux et des secondaires du premier ordre, ou des principaux et des secondaires du premier ordre. Voyez POINT.

Ainsi les points collatéraux principaux sont les points du nord-est, du sud-est, du sud-ouest, et du nord-ouest. Les points collatéraux secondaires du premier ordre, sont les points du nord nord-est, sud sud-est, etc. ceux du second ordre sont les points du nord quart de nord-est, sud quart de sud-est, etc.

Les vents collatéraux sont ceux qui soufflent des points collatéraux. Voyez VENT.

Tels sont les vents de nord-est, sud-est, nord-ouest, sud-ouest, etc. et leurs divisions. Chamb. (O)

COLLATERAL, (Jurisprudence) est celui qui est parent de quelqu'un à latère, c'est-à-dire de côté, et non en ligne directe : les freres, les oncles, les cousins, sont des collatéraux ; ils forment ce que l'on appelle la ligne collatérale, qui est opposée à la ligne directe. On distingue deux sortes de collatéraux ; les uns qui tiennent en quelque sorte lieu de père et de mère, tels que les oncles et tantes, grands-oncles et grandes-tantes : on les appelle collatéraux ascendants, pour les distinguer des autres qui sont en parité de degré, ou en degré inférieur, tels que les freres et sœurs, cousins, arriere-cousins. On distingue aussi les successions directes des successions collatérales ; ces dernières sont celles auxquelles les collatéraux sont appelés. Voyez CONSANGUINITE, DEGRE, PARENTE, SUCCESSION.

COLLATERAL, à Rome, est un juge civil qui fait la fonction d'assesseur ou conseiller auprès du maréchal de cette ville, et juge avec lui les causes d'entre les bourgeois et autres habitants : il y en a deux ; l'un qu'on appelle premier collatéral, l'autre qu'on appelle second collatéral. Voyez le dict. hist. de Morery, au mot pape, à l'article des officiers du palais. (A)