(Géographie) petite ville de France dans l'Orléanais, élection de Beaugency ; on l'appelle en latin Magdunum, Maidunum, Medinum et Maudunum ; il y avait anciennement un château qui donnait son nom à la ville Castrum Magdunense, mais il fut détruit par les Vandales vers l'an 409. Cette ville a toujours éprouvé dans les guerres le sort d'Orléans, dont elle est à 4 lieues. Long. 19. 17. latit. 47. 50.

Mais sa principale illustration lui vient d'avoir donné la naissance à Guillaume de Lorris, qui vivait sous saint Louis, et à Jean Clopinel ou Jean de Méhun, qui florissait sous Philippe le bel vers l'an 1300. Le premier commença le fameux roman de la Rose, ouvrage imité de l'art d'aimer d'Ovide, et 40 ans après le second le continua. (D.J.)

MEHUN-SUR-YEVRE ou MEUN-SUR-YEVRE, (Géographie) en latin Macedunum, ancienne ville de France dans le Berry, dans une plaine fertile sur l'Yèvre, à 4 lieues de Bourges, 42 S. O. de Paris. Long. 19. 50. latit. 57. 8.

Charles VII. avait fait bâtir dans cette ville un château, où il finit sa carrière le 12 Juillet 1461, âgé de 58 ans. Il s'y laissa mourir de faim, par la crainte que Louis XI. ne l'empoisonnât, ce prince aimable ne fut malheureux que par son père et par son fils. Il eut l'avantage de conquérir son royaume sur les Anglais, et de rentrer dans Paris, comme y entra depuis Henri IV. Tous deux ont été déclarés incapables de posséder la couronne, et tous deux ont pardonné ; mais Henri IV. gagna ses états par lui-même, au lieu que Charles VII. ne fut, pour ainsi dire, que le témoin des merveilles de son règne : la fortune se plut à les produire en sa faveur, tandis qu'aux pieds de la belle Agnès il consumait ses plus belles années en galanteries, en jeux et en fêtes. Un jour la Hire étant venu lui rendre compte d'une affaire très-importante après le fâcheux succès de la bataille de Verneuil, le roi très-occupé d'une fête qu'il voulait donner, lui en fit voir les apprêts, et lui demanda ce qu'il en pensait : Je pense, dit la Hire, qu'on ne saurait perdre son royaume plus gaiement.

Ragneau (Français) qui fleurissait sur la fin du xvj. siècle, était né à Méhun-sur-Yèvre. Il est auteur d'un grand commentaire sur la coutume de Berry, et d'autres ouvrages semblables estimés de nos jurisconsultes. (D.J.)