Imprimer
Catégorie parente: Histoire
Catégorie : Géographie
(Géographie) royaume d'Asie, aux Indes, sur le golfe de même nom. Il est traversé par le Gange, et habité par des Gentils et des Mahométans très-dissolus. Les femmes y sont bien faites, fort parées et très-voluptueuses.

Il prend son nom de sa capitale, qui est située sur une des bouches du Gange. Le commerce s'y fait tant par les étrangers que par les habitants. On y trouve des marchands de tous les endroits de l'Asie. On y prend des soies, du poivre, du riz, du salpetre, des bois de teinture, la terra-merita, les lacques, des cires, de l'indigo, du camphre, de l'esquine, de l'aloès, de la gomme-gutte, et des cannes. Les villes les plus marchandes du Bengale, sont Kassambazar, Ougli, Pipeli, et Bellezoor : on y ajoute Patna, quoiqu'elle ne soit pas du Bengale. On trouve à Ougli les marchandises les plus précieuses des Indes. Il se fait des soies en grande quantité à Kassambazar. Choupar, de la dépendance de Patna, fournit le salpetre. Il faut porter au Bengale de l'argent du Japon, du cuivre, de l'étain de Malaca, du vermillon, du mercure, du plomb, des tables, des cabinets vernis, de la porcelaine, de l'écarlate, des miroirs, des draps, de l'ivoire, des épiceries, et même des oiseaux. On tire encore du Bengale du borax, des tapisseries, des couvertures, des fruits, du beurre, des diamants, et autres pierres ; mais surtout des coutils, des basins, et des toiles. Ces dernières marchandises sont les objets les plus importants de son commerce. Ce commerce se fait intérieurement par les Benjans, voyez BENJANS ; l'extérieur, par les vaisseaux hollandais particulièrement.




Affichages : 1002