Géographie

(Géographie) royaume de l'Indoustan, sur le golfe de Bengale, à l'extrémité septentrionale de la côte de Coromandel, entre le Bengale et le royaume de Golconde. Il est borné au nord par la rivière de Ganga, qui le sépare des terres du Raia-Rotas, depuis les 98d. 20'. de longit. jusqu'à 102d. 20'.

(Géographie) il ne faut pas confondre le gouvernement d'Orléanais avec l'Orléanais propre. Le gouvernement contient outre l'Orléanais la Sologne, la Beauce, le Dunais, le Vendomais, le Blaisais, la plus grande partie du Gâtinais, et le Perche-Gouet. Tout l'Orléanais est du ressort du parlement de Paris. L'Orléanais propre est une province de France, bornée au N. par la haute Beauce, E. par le Gâtinais, S. par la Sologne, O. par le Dunais et le Vendomais. La Loire le divise en haut et en bas Orléanais. Le haut est au N. et le bas est au S. de cette rivière. Orléans en est la capitale. La forêt qui est au nord de la ville, est une des plus grandes du royaume ; elle passe pour contenir 94 mille arpens en bois plein, mais elle renferme des plaines fort étendues et des villages, de sorte qu'on lui donne 15 lieues de longueur. Sa largeur est différente, ici d'une ou de deux lieues, et dans quelques endroits de cinq à six lieues. Le prix des ventes de cette forêt qui peut monter chaque année à 80 mille livres, est de l'apanage du duc d'Orléans. (D.J.)
(Géographie) ancienne ville de France, capitale de l'Orléanais, avec titre de duché, possédé par le premier prince du sang, et un évêché suffragant de Paris. Il s'y fait un grand commerce en vins, blés et eaux-de-vie, commerce qui est occasionné par la situation avantageuse de cette ville sur la Loire, à 13 lieues de Blais, 30 N. E. de Tours, 27 S. O. de Paris. Long. 19d. 25'. 45''. lat. 47d. 54'. suivant Cassini.

On croit qu'Orléans fut erigée en cité par Aurélien, et en reçut le nom de Aureliana civitas, ou Aurelianum, en sous-entendant oppidum ; elle devint alors indépendante des peuples chartrains, et fut l'une des plus considérables des Gaules. Elle tomba au pouvoir des François après que Clovis eut vaincu Siagrius, et eut détruit le reste de l'empire romain dans les Gaules. Il s'est tenu à Orléans plusieurs conciles et synodes. On compte onze conciles et quatre synodes d'Orléans. Son école de droit civil et canonique est fort ancienne ; et le pape Clément V. lui accorda, en 1305, divers privileges, que Philippe le Bel confirma en 1312.

(Géographie) petite île d'Asie au fond du golfe de même nom, à l'entrée du golfe Persique. C'est un amas de rochers couverts de pierres de sel. La chaleur y est si grande, que les habitants sont obligés, pour pouvoir reposer, de se retirer dans les bois voisins, et de se mettre dans l'eau jusqu'au cou. Les Portugais la prirent en 1507 ; mais en 1622 Schach-Abas, roi de Perse, s'en empara. On sait qu'Ormus ne subsiste plus aujourd'hui. Long. 79. 21. 30. lat. 27. 30. (D.J.)
(Géographie) petite ville de France dans la Franche-Comté, sur la Louve, à trois lieues de Besançon, au pied des montagnes. Long. 23. 42. lat. 47. 17.