Géographie

adj. (Géographie) zones tempérées, sont les deux zones qui sont entre la zone torride et la zone froide ; l'une dans l'hémisphère septentrional, l'autre dans l'hémisphère méridional. On les appelle tempérées, parce que la chaleur y est beaucoup moindre que dans la zone torride, et le froid moindre que dans les zones froides. Les habitants de ces zones participent d'autant plus de la chaleur ou du froid, qu'ils sont plus près de la zone torride ou de la zone froide, et le climat que nous habitons, est peut-être à cet égard le plus doux et le plus tempéré qui soit sur la terre. (O)
LES, (Géographie) Thuringi, Thoringi, et Doringi, peuples de la Germanie, célèbres depuis la décadence de l'Empire romain. Vegetius, Mulomedic. liv. IV. ch. vj. qui écrivait vers la fin du quatrième siècle, est le premier qui fasse mention des Thuringiens, en disant que leurs chevaux résistaient aisément à la fatigue. Jornandès, Procope, Cassiodore, et Grégoire de Tours, connaissent aussi les Thuringiens, et l'on peut conclure, que puisque les auteurs qui ont écrit avant le quatrième siècle, n'en parlent en aucune façon, il faut que ces peuples n'aient pris naissance, ou du-moins n'aient commencé à se rendre fameux que dans ce siecle-là.

adj. (Géographie) se dit des pays qui sont au-delà des Alpes : ce terme est relatif. Ainsi l'Italie est transalpine par rapport à la France, et la France par rapport à l'Italie.
S. m. pl. (Géographie) dans l'ancienne Géographie, c'étaient des peuples d'Ethiopie, qu'on dit avoir vécu dans des caves souterraines ; ce mot est formé du grec , caverne, et de , subeo, j'entre.

Pomponius Méla rapporte qu'ils ne parlent point, mais qu'ils crient ou ne font entendre que des sons sans articulation, qu'ils vivent de serpens, etc. Tzetzés les appelle ichtyophages ou mangeurs de poisson. Montanus croit que c'est le même peuple que l'Ecriture appelle Ghanamins, et Pintianus sur Strabon, veut que l'on écrive ce nom sans l, Trogodytes.

(Géog. mod.) petite riviere de France dans la Provence : elle prend sa source près de l'Arche & de l'Argentiere, traverse la vallée de Barcelonnette, & se rend dans la Durance. (D.J.)