S. m. (Histoire moderne) c'est ainsi que les Mahométants nomment les prières qu'ils sont obligés par leurs lois de faire tous les jours ; elles se répètent cinq fois en vingt-quatre heures. Les Turcs sont si scrupuleux, qu'ils craient que si on manque à une de ces prières à l'heure marquée, il est inutile de la réciter après. Les armées font leurs prières très-régulièrement ; mais on peut y manquer sans pécher, lorsque la bataille est commencée, parce qu'ils croient que de tuer des chrétiens, est une action plus méritoire encore que de prier. Tel est l'aveuglement où porte l'esprit d'intolérance.

Le vendredi on fait six prières, et on les appelle salah namazi. Voyez Cantemir, Hist. ottomane.