Imprimer
Catégorie parente: Histoire
Catégorie : Histoire moderne
S. m. (Histoire moderne) c'est le nom qu'on donne au Japon aux gouverneurs des villes impériales ; chaque ville a deux gouverneurs qui commandent alternativement pendant une année ; celui qui est en exercice ne peut sortir de son gouvernement, l'autre est obligé de résider auprès de l'empereur. Lorsque quelqu'un est nommé à un gouvernement, il part pour s'y rendre, mais il laisse sa femme et ses enfants à la cour pour répondre de sa fidélité : pendant qu'il est en place, il lui est défendu sous peine de mort, de recevoir aucune femme dans son palais ; la punition la plus douce dans ce cas serait un bannissement perpétuel, et la ruine de toute sa famille. La cour des tono-samas est très-brillante, et composée d'un grand nombre d'officiers, que l'on nomme jorikis, qui doivent être nobles, et qui sont nommés par l'empereur lui-même ; les gouverneurs exercent un pouvoir presqu'absolu dans leur gouvernement ; mais l'empereur tient dans chaque ville un agent qui éclaire la conduite des gouverneurs ; on l'appelle dai-quen : il est lui-même observé par des espions qui lui sont inconnus. Les tono-samas ont sous eux des officiers ou magistrats municipaux, qui les soulagent des détails de l'administration ; on les nomme te-sii-jori.
Affichages : 590