S. m. (Histoire moderne) personne de confiance, adroite et capable, qu'on envoie sourdement pour sonder les sentiments ou les desseins d'autrui, ou lui faire quelque proposition ou ouverture, semer des bruits, épier les actions et la contenance d'un ennemi, d'un parti contraire, pour tirer avantage de tout cela.

Ce mot est formé du latin e, et mitto, qui signifie j'envoie dehors.

Les chefs de partis ont plusieurs émissaires qui s'emploient pour leurs intérêts, qui leur rapportent tout ce qui se passe dans le monde, pour prendre là-dessus leurs mesures ; en conséquence on dit que le pape et le prétendant ont leurs émissaires en Angleterre. Voyez le Dictionn. de Trév. et Chambers. (G)