Imprimer
Catégorie parente: Histoire
Catégorie : Antiquité romaine
S. m. (Histoire romaine) était chez les Romains la dignité dont étaient revêtus les chefs de l'ordre sacerdotal. Ils reglaient les affaires de la religion, les disputes qui naissaient à son occasion, le culte, les cérémonies, et les mystères. Ils avaient à leur tête un pontife, qui portait le nom de pontifex maximus, souverain pontife. Voyez PONTIFE, NTIFE SOUVERAINRAIN.

PONTIFICAT, (Histoire des papes) c'est ainsi qu'on nomme la dignité papale, qui autrefois avait besoin de la confirmation des empereurs, voyez PAPE ; et pour ne pas vous renvoyer séchement sans un petit mot sur le pontificat, j'ajouterai, d'après l'observation de M. de Marca, liv. VIII. ch. xiv. qu'autrefois la consécration des papes était toujours différée, jusqu'à ce que l'empereur eut donné son consentement, parce que sa confirmation était d'une absolue nécessité. Ce fut Louis-le-débonnaire qui le premier abandonna son privilège, en souffrant qu'Etienne V. et Paschal I. se missent en possession du pontificat sans attendre qu'il eut confirmé leur élection ; sur quoi Pasquier fait la remarque suivante : " Les Italiens, qui en s'agrandissant de l'effet de nos dépouilles, ne furent chiches de belles paroles, voulurent attribuer ceci à une piété, et pour cette cause honorèrent Louis du mot latin pius ; mais les sages mondains de notre France l'imputant à un manque et faute de courage, l'appelèrent le débonnaire, couvrant sa pusillanimité du nom de débonnaireté ".



Affichages : 930