Imprimer
Catégorie parente: Histoire
Catégorie : Antiquité romaine
(Histoire romaine) ce terme latin mérite ici d'être expliqué, non-seulement parce qu'on le trouve souvent dans les Historiens de Rome, mais encore parce qu'il désigne précisément le contraire de notre mot français intercession.

Intercessio chez les Romains signifiait l'opposition que tout magistrat avait droit de faire, pour arrêter s'il était possible les propositions de ses collègues ou de ses inférieurs ; mais les tribuns du peuple jouissaient seuls du privilège d'empêcher réellement par leur opposition, l'effet des propositions de tout magistrat quelconque, sans qu'aucun d'eux, excepté un membre de leur corps, put mettre opposition à tout ce qu'ils jugeraient à propos de proposer à la république.

Le pouvoir et la prérogative des tribuns du peuple, et même d'un seul tribun, consistait en ce seul mot, veto, je l'empêche, qu'ils mettaient au bas des decrets du sénat, toutes et quantes fois qu'il leur plaisait. Ce veto était si puissant dans la bouche de ces magistrats plébéïens, que sans être obligés de motiver les raisons de leur opposition, intercessionis, il suffisait pour arrêter également les résolutions du sénat, et les propositions des autres tribuns. Voyez Middleton, of roman senate.



Affichages : 1331