S. f. pl. (Histoire ancienne) porte-corbeilles ; du grec , corbeille ; et , je porte. C'était à Athenes deux jeunes vierges de qualité, consacrées au service des dieux, et particulièrement de Minerve, dans le temple de laquelle elles demeuraient. Dans les panathénées, les canéphores parées superbement, portaient sur leurs têtes des corbeilles couronnées de fleurs et de myrthe, et remplies de choses destinées au culte des dieux. Elles commençaient la marche dans les processions solennelles, et étaient suivies des prêtresses et du chœur. On les nommait encore Xistophores. (G)