Imprimer
Catégorie parente: Histoire
Catégorie : Histoire des Juifs
S. m. (Histoire judaïque) nom que les Juifs donnèrent à ceux de leurs docteurs ou rabbins qui enseignèrent quelque temps après la composition du talmud.

Ce mot est dérivé de l'hébreu sebar, je pense, d'où l'on a fait sebura, opinion, et seburi ou seburai, qui signifie un homme attaché à ses sentiments.

Les rabbins disent qu'on donna ce nom aux docteurs juifs, parce qu'après la confection du talmud, ceux-ci n'eurent plus rien à faire qu'à opiner, c'est-à-dire, à disputer pour et contre les décisions contenues dans cet ouvrage, lorsqu'il eut été une fois reçu et publié dans toutes les synagogues. D'autres disent que ce fut parce que leurs sentiments ne furent reçus que comme des opinions probables, et non pas comme ayant force de loi ou d'une décision parfaite, tels que la mischna et la gemare. Quelques-uns, tel que l'auteur du livre intitulé schalscheleth hakkabala, ou la chaîne de la tradition, prétendent que la persécution qu'essuyèrent les Juifs en ce temps-là, ne leur permettant pas d'enseigner tranquillement dans leurs académies, ils s'attachèrent seulement à proposer leurs opinions pour et contre la mischna. Voyez MISCHNA.

R. Josi fut, selon eux, le chef de la secte des Séburéens, et commença à enseigner l'an 787 de l'ère des contrats, qui revient à l'année du monde 4236, suivant R. David Gantz ; et si l'on en croit R. Abraham, Josi fut trente-huit ans président de l'académie des Juifs. Or l'ère des contrats est la même que celle des séleucides, dont la 787e. année tombe à l'année de Jesus-Christ 476, qui est par conséquent l'ère de l'origine des Séburéens. Leur règne ne fut pas long. Buxtorf assure qu'il ne dura pas plus de soixante ans. Rabbi Abraham et d'autres en réduisent la durée à 30 ans. On croit que R. Simona fut le dernier docteur des Séburéens, et que les Gaons ou Guesnins leur succédèrent. Voyez GAONS.




Affichages : 2387