Imprimer
Catégorie parente: Histoire
Catégorie : Histoire des Juifs
S. m. (Histoire judaïque) secte particulière parmi les anciens samaritains, que S. Epiphane accuse d'avoir changé le temps prescrit par la loi pour la célébration des grandes fêtes annuelles chez les Juifs, telles que pâques, pentecôte, la fête des tabernacles. On ajoute qu'ils célébraient la première au commencement de l'automne, la seconde sur la fin de la même saison, et la dernière au mois de Mars. Voyez FETE et SAMARITAINS.

Serarius pense qu'ils ont été ainsi appelés, parce qu'ils célébraient la fête de pâques le septième mois appelé par les Hébreux seba, septième. Drusius aime mieux croire qu'ils ont emprunté ce nom de Sébaïa, chef d'une secte parmi les Samaritains, de même que les sectateurs de Dosithée furent appelés Dosithéens ; et quelques docteurs juifs prétendent que ces deux sectes ont été contemporaines. Scaliger tire ce nom du mot hébreu sebua, semaine, comme qui dirait hebdomadistes, parce que, selon lui, les Sébuséens célébraient le second jour de chacune des sept semaines qui se rencontraient entre pâques et la pentecôte. Et dans sa réponse à Serarius il en donne encore une autre explication. Mais tout ce qu'on a avancé jusqu'à présent sur ce sujet, ne parait que conjecture, et les savants pensent même que S. Epiphane est le seul qui ait parlé de cette secte dont l'existence n'est pas d'ailleurs trop démontrée.




Affichages : 2219