Imprimer
Catégorie parente: Histoire
Catégorie : Mythologie romaine
S. f. plur. (Mythologie et Antiquité romaine) Fontinalia, fête que les Romains célebraient à l'honneur des nymphes qui présidaient aux fontaines et aux sources.

Les payens accoutumés à se faire des dieux de toutes choses, ne manquèrent pas d'en imaginer, auxquels ils attribuèrent un pouvoir sur les fleuves et sur les fontaines. Ils appelèrent ces dieux, les dieux des eaux, dii aquatiles, comme on le voit par une inscription rapportée par Reinésius ; mais ils mirent ces divinités dans le rang des demi-dieux qu'ils distinguèrent par des noms differents. Les nymphes marines furent nommées néréïdes, parce qu'elles étaient filles de Nérée. On donna le nom de nayades à celles qui présidaient aux fontaines. On appela potamides, les nymphes des fleuves et des rivières, et limmades, les nymphes des lacs et des étangs : enfin le mot de nymphes, nymphae, signifiait souvent les seules divinités des fontaines. Voyez NEREIDES, NYMPHES, etc.

On était si fort persuadé de l'existance de ces nymphes, que l'on faisait des fêtes tous les ans à leur honneur ; le jour en était fixé au 13 Octobre, qui était le troisième jour devant les ides ; pour lors on jetait des fleurs dans les fontaines, et l'on en couronnait les puits. Festus nous apprend que ces fêtes étaient célebrées à une des portes de Rome que l'on nommait fontinalis porta. Voyez Festus, Varron, Struvius, et autres auteurs de ce genre. (D.J.)




Affichages : 1218