S. m. (Histoire de Venise) magistrat de la république de Venise. Il y a deux sortes de provéditeurs dans cette république ; le provéditeur du commun, et le provéditeur général de mer. Le provéditeur du commun est un magistrat assez semblable dans ses fonctions à l'édile des Romains. Le provéditeur de mer est un officier dont l'autorité s'étend sur la flotte lorsque le général est absent. Il manie particulièrement l'argent, et paie les soldats et les matelots, dont il rend compte à son retour au sénat. Sa charge ne dure que deux ans, et sa puissance est partagée de telle sorte avec le capitaine général de la marine, que le provéditeur a l'autorité sans la force, et le général a la force sans l'autorité. (D.J.)

PROVEDITEUR de la douanne, (Commerce) on nomme ainsi à Livourne celui qui a l'intendance et le soin général de la douanne et des droits d'entrée et de sortie de cette ville d'Italie, célèbre par son commerce. Le provéditeur tient le premier rang après le gouverneur : on appelle sous-provéditeur, celui qui a soin de la douanne en son absence.

C'est à cette douanne que l'on est obligé de venir déclarer toutes les marchandises qui arrivent à Livourne par mer ou par terre ; et ces déclarations sont régistrées par des commis. Il arrive communément en temps de paix à Livourne trois cent vaisseaux par an, huit à neuf cent barques, et un grand nombre de félouques. La moitié de ces vaisseaux sont anglais. (D.J.)