Imprimer
Catégorie parente: Histoire
Catégorie : Géographie moderne
ou TORNÉO, (Géographie moderne) nom commun à une ville, à un lac et à une rivière de la Laponie suédoise. La petite ville de Tornéa, dit M. de Maupertuis dans son discours de la figure de la terre, avait l'air affreux lorsque nous y arrivâmes. Ses maisons basses se trouvaient enfoncées jusque dans la neige, qui aurait empêché le jour d'y entrer par les fenêtres, s'il y avait eu du jour ; mais les neiges toujours tombantes ou prêtes à tomber, ne permettaient presque jamais au soleil de se faire voir, sinon pendant quelques moments dans l'horizon vers midi. Le froid fut si grand dans le mois de Janvier, que les thermomètres de mercure, de la construction de M. de Réaumur, descendirent à 37 degrés, et ceux de l'esprit-de-vin gelèrent.

Lorsqu'on ouvrait la porte d'une chambre chaude, l'air de dehors convertissait sur le champ en neige la vapeur qui s'y trouvait, et en formait de gros tourbillons blancs : lorsqu'on sortait, l'air semblait déchirer la poitrine ; les bois, dont toutes les maisons sont bâties, se fendaient avec bruit ; la solitude regnait dans les rues, et l'on y voyait des gens mutilés par le froid. Quelquefois il s'élève tout-à-coup des tempêtes de neige, qui exposent à un grand péril ceux qui en sont surpris à la campagne ; en vain chercherait-on à se retrouver par la connaissance des lieux ou des marques faites aux arbres, on est aveuglé par la neige.

Si la terre est horrible alors dans ces climats, le ciel présente aux yeux les plus charmants spectacles. Dès que les nuits commencent à être obscures, des feux de mille couleurs et de mille figures éclairent le ciel, et semblent vouloir dédommager cette terre, accoutumée à être éclairée continuellement, de l'absence du soleil qui la quitte.

La ville de Tornéa a un port, où les Lapons viennent troquer leurs pelleteries contre des denrées et des armes. Long. 41. 55. latit. 65. 40. 6.

Le lac de Tornéa est traversé par la rivière de même nom, d'occident en orient ; cette rivière a sa source aux confins de la Laponie danoise et suédoise, ensuite, après avoir reçu dans son cours les eaux de quelques lacs et rivières, elle se jette dans le golfe de Bothnie, près de la ville de Tornéa. (D.J.)



Affichages : 1268