(Géographie moderne) on écrit aussi S. Ricquier, ville de France en Picardie, au diocèse d'Amiens, dans le comté de Ponthieu, sur la petite rivière de Cardon, ou plutôt à la source de ce ruisseau, à 2 lieues au nord-est d'Abbeville, et à 7, au nord-est d'Amiens.

Cette ville était déjà un bourg considérable nommé Centule, avant le règne de Charlemagne ; et du temps de Louis le débonnaire, c'était une ville plus considérable qu'elle n'est aujourd'hui ; car elle avait deux mille six cent maisons. S. Riquier y naquit sous le règne de Clotaire II. vers le commencement du vij. siècle, et en 640 il y jeta les fondements du monastère qui subsiste encore, et qui porte aujourd'hui son nom. Il y établit pour abbé S. Oualde. Les moines eurent la seigneurie temporelle de la ville ; les comtes de Ponthieu et ceux d'Amiens se l'approprièrent ensuite ; et elle revint en 1225 à Louis VIII. roi de France. Le roi et l'abbé de S. Riquier en sont aujourd'hui co-seigneurs. La taille y est personnelle, et c'est le siege d'une prévôté royale. Son terroir produit du blé, du lin et du chanvre. Long. 19. 25'. latit. 50. 12'. (D.J.)