(Géographie moderne) paraisse d'Angleterre dans le comté de Kent. Le Darent traverse cette paraisse, où il arriva dans le seizième siècle un bouleversement étrange. A un mille et demi de West-Ham, du côté du sud, une pièce de terre de douze taises de longueur, s'enfonça de six pieds et demi le 18 de Décembre 1596. Le lendemain elle s'enfonça de quinze pieds, et le troisième jour de plus de quatrevingt. Par cet enfoncement, une portion de terre de quatre-vingt perches de longueur et de trente de largeur, qui comprenait deux grands clos séparés l'un de l'autre par une rangée de frênes, commença à se détacher du reste de la terre qui l'environnait et changea de place, se poussant au midi pendant onze fois vingt-quatre heures avec les arbres et les haies qui étaient dessus.

Cette portion de terre emporta avec elle deux creux pleins d'eau ; l'un profond de six pieds, l'autre de douze, et larges de quatre perches, avec plusieurs aulnes et frênes qui étaient sur le bord, et un grand rocher. Tout cela fut non-seulement arraché de sa place et transplanté à quatre perches de-là, mais encore poussé en haut ; de sorte qu'il s'en forma une petite bute élevée de neuf pieds au-dessus de l'eau, sur laquelle le tout avait glissé. Il vint une autre terre à la place que toutes ces choses avaient occupée, et qui étaient néanmoins plus hautes auparavant. On a vu dans ce même quartier plusieurs autres exemples de pareils bouleversements ; et c'est pourquoi on trouve quantité de creux pleins d'eau qui occupent la place des terres abymées : de-là vient encore qu'il y a des vallées profondes dans les endroits où il y avait autrefois des montagnes, et au contraire des hauteurs où l'on ne voyait anciennement que des campagnes. Délices de la grande-Bretagne, p. 834. (D.J.)