Imprimer
Catégorie parente: Histoire
Catégorie : Géographie moderne
(Géographie moderne) ville de Portugal, dans la province d'Entre-Duero-e-Minho, à une lieue au-dessus de l'embouchure du Duero, à 12 au midi de Braga, et à 58 au nord de Lisbonne.

Il y a dans cette ville un conseil souverain qui est le second du royaume. L'évêque est suffragant de Braga, et jouit de quinze mille ducats de revenu. La rivière forme un bon havre dans lequel les vaisseaux ne peuvent entrer qu'en pleine mer, et sous la conduite d'un pilote portugais.

Quoiqu'on ne compte dans Porto qu'environ quatre mille bourgeois, il s'y fait cependant un grand commerce, surtout avec les Anglais qui en tirent beaucoup de vin.

Cette ville est bâtie sur la pente d'une montagne assez roide, dans un terrain très-fertile. Elle s'appelait autrefois Portu-calo ; et lorsqu'elle eut donné son nom au royaume de Portugal, elle ne retint que celui de Porto. Quelques-uns l'appellent aujourd'hui Port-à-port. Long. 8. 55. lat. 41. 5.

Porto est la patrie d'Acosta (Gabriel ou Uriel), qui embrassa tour-à-tour le Catholicisme, le Judaïsme, le Saducéisme, et finalement ayant été maltraité par les Juifs, il finit par se tuer à Amsterdam vers l'an 1640.

Lobeira (Vasquez), naquit aussi à Porto, vers la fin du XIIIe siècle. Il passe en Espagne pour le premier auteur du roman d'Amadis de Gaule, dont Fontenelle dit :

Quand je lis d'Amadis les faits inimitables,

Tant de châteaux forcés, de géants pourfendus,

De chevaliers occis, d'enchanteurs confondus,

Je n'ai point de regret que ce soient-là des fables.

La traduction française de ce vain amusement a eu les plus grands et les plus prompts succès ; il en faut dire de même des traductions en italien et en d'autres langues : les hommes aiment le romanesque et le merveilleux.

PORTO, (Géographie moderne) petite ville fortifiée d'Italie dans l'état de Venise, sur l'Adige au Véronais, à 8 lieues au-dessus de Vérone vers le sud-est. Long. 28. 31. lat. 45. 24.

PORTO, (Géographie moderne) ville ruinée d'Italie dans l'état de l'Eglise, à la droite du Tibre, environ à deux milles d'Ostie, et à une distance à-peu-près égale de la mer. On prétend que l'empereur Claude fit le grand port de cette ville, et Trajan le petit port ; quoi qu'on ne trouve qu'une douzaine de cabanes dans cet endroit, il y a cependant un évêché attaché au sous-doyen des cardinaux depuis l'an 1120. Long. 30. 12. lat. 41. 41. (D.J.)




Affichages : 938