Géographie moderne

(Géographie moderne) quartier des Pays-bas, dans la province de Gueldre, avec titre de comté. Ce comté a été un état possédé par des seigneurs héréditaires longtemps après l'érection de Gueldre en comté, et ensuite en duché. Aujourd'hui le comte de Zutphen est uni à la province de Gueldre ; il est séparé du Velau par l'Yssel du côté de l'occident ; il a au nord l'Over-Yssel, à l'orient l'évêché de Munster, et au midi le duché de Clèves. On y compte six villes, savoir Zutphen son chef-lieu, Doesbourg, Groll, Doetecum, Lochem et Bredevorde. (D.J.)

ou ZUIDERZÉE, (Géographie moderne) grand golfe de l'Océan germanique, sur la côte des Pays-bas, et qui sépare la Frise occidentale de la Frise orientale. Ce golfe a été formé par l'inondation de la mer, qui étant entrée en 1225, selon Ubbo Emmius, par l'embouchure du Flévon (ou Flie) et de l'Ems, couvrit trente lieues de pays, dont il ne resta que la côte, qui forma dans la suite plusieurs îles qu'on nomme aujourd'hui Texel, Eyer-land, Fliland, Schelling et Ameland. Ainsi la West-Frisland ou Frise occidentale, fut séparée de la Frise orientale par une mer de dix ou douze lieues de large.

(Géographie moderne) en latin Bipontium, ville d'Allemagne capitale du Duché de Deux-Ponts, entre Sarbruck et Caseloutre. Les François nomment cette ville Deux-Ponts ; voyez-en l'article sous ce mot, ainsi que celui du duché de ce nom. (D.J.)
(Géographie moderne) petite ville d'Allemagne, dans le cercle du Haut-Rhin, au landgraviat de Hesse-Darmstadt, entre Heidelberg et Francfort. Longit. 26. 12. latit. 49. 45. (D.J.)
& par quelques-uns SWOL, (Géographie moderne) ville des Pays-Bas, dans la province d'Over-Yssel, au pays de Zallant ; elle est bâtie sur une éminence, près de la rivière d'Aa, qui en arrose les fossés, à une lieue de Deventer et à deux de Campen. C'est une place assez grande et fortifiée très-régulièrement dans une situation avantageuse, parce que c'est le passage ordinaire de la Hollande, vers les frontières de Frise, de Groningue et d'Over-Yssel. Zwol était autrefois libre et impériale, et elle se joignit avec Deventer et Campen, à la ligue des autres villes anséatiques. Willebrand de Oldenbourg, évêque d'Utrecht, la fit fermer de murailles l'an 1233. Elle tomba sous la puissance des Etats Généraux l'an 1580 ; et cette même année l'exercice de la religion catholique romaine y fut supprimé. Sa magistrature consiste en huit échevins et autant de conseillers qu'on change tous les ans par élection de douze personnes, qu'on choisit dans le conseil de la ville qui est composé de quarante huit des principaux bourgeois. Long. 23. 42. latit. 52. 31.